Taittinger compte produire du pétillant en outre-Manche

La maison Taittinger envisage de conquérir l’Angleterre. Ainsi, elle a acheté des terrains dans le sud de Grande-Bretagne afin d’y produire du pétillant.

Campagne Taittinger a annoncé l’acquisition d’un terrain de 69 ha dans le Kent, au sud-est de l’Angleterre. Une part des terres servira pour les vignes de cépages Chardonnay, Pinot Menier et Pinot Noir afin de créer du mousseux anglais. Le président de Taittinger indique qu’il est tout à fait possible de produire du vin pétillant de bonne qualité dans ce pays. L’entreprise pense réaliser des produits d’excellence au sein de ce climat britannique tempéré.

 

300 000 bouteilles par an

Le vin qui sera produit sur ces terres va être commercialisé via la marque Domaine Evremond. Le projet, qui coûte des millions de livres, va durer plus de 10 ans. Elle sera portée en grande partie par Champagne Taittinger. Mais d’autres agents et investisseurs britanniques seront aussi de la partie.

D’après les prévisions, les premières bouteilles seront disponibles en 2021. L’objectif est d’atteindre les 300 000 bouteilles par an, ciblant spécialement le marché local. Dès 2017, les vignes seront plantées sur 40 ha. D’après Champagne Taittinger, il s’agira d’une petite production, mais qui s’orientera davantage vers la qualité.

 

Profiter du réchauffement climatique

Avec la hausse globale de la température et le sol calcaire anglais, les vins effervescents se sont fortement développés en Angleterre. En 2014, 6 millions de bouteilles ont été produites dans ce pays. Plusieurs de ces crus sont de haute qualité et ont même reçu des prix internationaux.

Pour Taittinger, le réchauffement climatique a permis la baisse des gelées et favorise une meilleure culture du raisin.

 

Encore une petite nation du vin

Actuellement, les experts affirment que beaucoup de crus anglais sont de bonne qualité. Plusieurs d’entre eux ont reçu des prix honorables comme le ‘Ridgeview Grosvenor 2009’ qui a été attribué à un effervescent anglais.

Mais malgré cela, l’Angleterre reste encore une petite nation du vin. Elle ne dispose que de 2 000 ha de terres plantées de vignes, mais cela va certainement changer dans les années à venir. La production nationale représente à peine 1% du marché local. En matière de vins effervescents, le prosecco italien domine dans le pays.

Pour Taittinger, elle est habituée à la conquête de nouvelles terres, car elle a déjà proposé du pétillant aux États-Unis depuis 1987.

About Author:

Leave A Comment